webleads-tracker




Automobile

Une presse engendre à la fois :

  • des bruits aériens par son ensemble moteur
  • des chocs de l’outil : émission aérienne et vibratoire
  • des bruits annexes : chocs de produits en sortie de presse par exemple…

Les chocs d’outils représentent le plus souvent la puissance maximale émise. Lorsque la presse n’est pas isolée de son support, l’énergie mécanique excite par conduction l’ensemble des structures du bâtiment liées mécaniquement.

Les désordres acoustiques sont à la fois :

  • internes à l’atelier : par rayonnement des parois mises en vibration
  • externes :
    • pour les locaux voisins, une paroi qui vibre rayonnant autant d’énergie de part et d’autre
    • pour l’environnement ; effet plus ou moins étendu selon la nature du sol.

 

Dans le cas d’une ligne de presses, s’ajoutent d’autres bruits tels que ceux d’équipements annexes inter presses de transferts et automatismes : chocs, échappements pneumatiques…