webleads-tracker




Bruit au travail

Protection contre le bruit au travail

La prévention du bruit en entreprise est le thème central du blog protection-bruit.fr . Visitez-le et commentez ses articles, après avoir relu les quelques notions ci-dessous !

 

Niveaux sonores

L’illustration ci-contre donne des niveaux typiques de quelques ambiances, entre la limite de la sensibilité auditive humaine et le seuil de la douleur. Cela représente une amplitude de pressions sonores de 1 à 1 million de fois supérieur !

Comment mesurer les sons sur cette échelle ?

[br]

Mesure du bruit

Le bruit se mesure à l’aide d’un sonomètre qui permet de donner un niveau de puissance ou pression acoustique en dB. Un dB représente le plus petit changement perceptible à l’oreille.

[br]

Les fréquences et le dB(A)

On incorpore un paramètre de fréquence (grave et aiguë) au dB que l’on appelle le Hertz.  Pour tenir compte que la perception de l’oreille humaine s’estompe aux basses fréquences, on corrige les mesures par des filtres de pondération (A, C).  La plage de fréquence utilisée des sons perçus par l’oreille, est l’indice (A), on parle alors de dB(A).

[br]

Addition de Décibels

Les décibels ne s’ajoutent pas de façon arithmétique : 1 et 1 ne font pas 2 !

Cette addition est logarithmique. Lorsqu’on ajoute deux sources avec un niveau identique, on double la puissance et le niveau sonore augmente de 3 dB : 80 dB et 80 dB font 83 dB . Pour un nombre (n) de sources sonores identiques présentant des niveaux de pressions acoustiques identiques (Lp1), le calcul est le suivant : Lp (total) = Lp1 + 10 log (n).

 1 machine   80 dB
 2 machines   + 3 dB soit 83 dB
 3 machines   + 5 dB soit 85 dB
 4 machines   + 6 dB soit 86 dB
 5 machines   + 7 dB soit 87 dB
 6 machines + 8 dB soit 88 dB
10 machines + 10 dB = 90 dB

[br]

L’anti bruit

C’est un principe d’acoustique « actif ». Cette méthode consiste à émettre un son pour annuler un son. Par un traitement du signal en temps réel, le son est renvoyé en opposition de phase pour venir annuler son émission. Son efficacité reste toutefois très limitée. Certains systèmes peuvent être intégrés dans des gaines de ventilations ou conduits, avec des sources sonores relativement constantes avec peu de variations.

Cette théorie d’antiphase existe depuis de nombreuses années, dès 1930 un brevet fut déposé.  Pour les applications en locaux industriels, il faudra encore patienter…

[br]

La surdité

La surdité est provoquée par une exposition prolongée à des bruits dont les niveaux sonores sont supérieurs à  85 dB(A). Il y a atteinte de l’oreille interne et s’installe progressivement une surdité de perception irréversible.

La perte d’audition est habituellement progressive, due à l’exposition continue au bruit et peut entraîner des dommages permanents. Avec un bruit extrêmement fort et soudain, par exemple une explosion, les dommages peuvent également être immédiats et permanents. Les niveaux de bruit au-dessus de 140dB (A) peuvent endommager l’audition juste après une seule exposition.

Le bruit est un risque en matière de sécurité au travail. Il peut être à l’origine de stress, d’irritation, d’interférence de la parole pour les communications et peut causer moins d’attention et donc est risque d’accidents. Le bruit peut également être une raison de perturbation du sommeil, de sifflements ou bourdonnements d’oreilles.

Le bruit est reconnu comme cause de maladies professionnelles depuis 1963.

Le coût moyen d’une surdité professionnelle indemnisée par la sécurité sociale représente près de 100000 euros.

[br]

Quelques chiffres généraux du Secrétariat d’Etat à la Santé sur les problèmes d’audition en France :

  • 5 millions de personnes concernées ;
  • 2 millions ont moins de 55 ans ;
  • 1 Français sur 2 ne fait jamais évaluer son audition ;
  • 2 millions de personnes sont exposées dans leur profession à des niveaux de bruit souvent dangereux pour l’audition ;
  • 800 surdités reconnues chaque année en France mais de nombreuses ne sont pas déclarées ;
  • 38 % des personnes qui consultent le font suite aux pressions de leurs proches ;
  • 30 000 à 50 000 jeunes et adolescents présentent des altérations graves ou sévères du système auditif ;
  • 2 500 000 personnes de tout âge souffrent d’acouphène (sifflement et bourdonnement) ;
  • 7 millions de Français vivent dans des zones de bruit excessif, comme les abords d’autoroute ou d’aéroports ;
  • 130 €uros (851,50 F), c’est la somme que la sécurité sociale rembourse sur un appareillage coûtant en moyenne 4225 € (15 000 F – pour deux oreilles) contre 100 % au Danemark.
  • 600 000 à 800 000 F (90 000 à 130 000 €uros) : c’est le coût d’une surdité professionnelle. Les experts prévoient pour les années à venir : 3 000 à 4 000 surdités professionnelles par an.

Dans des environnements d’Industrie et de fabrication, la perte d’audition permanente est un souci primordial.

[br]

Effets du bruit

L’exposition au bruit peut entraîner des troubles tels que:

  • Diminution de l’attention,
  • Fatigue,
  • Baisse de la concentration,
  •  Augmentation des erreurs,
  • Risques d’accidents,
  • Absentéisme,
  • Mauvaises communications,
  • Insomnies,
  • Irritabilité…

L’acoustique et la Sécurité

Une protection au bruit est aussi une protection sécurité.

La mise en place d’une insonorisation participe largement à l’amélioration des conditions de travail tout en offrant à la fois une protection sonore et mécanique. Elle s’insère parfaitement dans la mise en place de programmes qualité ISO 9000 en contribuant à valoriser les outils de production et les méthodes de travail.