webleads-tracker




Enceintes de confinement du bruit : les encoffrements et capotages

Lorsqu’une machine, un équipement ou un auxiliaire de service émet trop de bruit vers un poste de travail et qu’on ne peut pas réduire ce bruit à la source, la meilleure solution consiste généralement à « enfermer » ce bruit dans une enceinte acoustique. On parle d’encoffrements pour le cas général et de capotage lorsque l’encoffrement est très proche de la machine. Ces constructions permettent de réduire efficacement le bruit aérien, à savoir le bruit transmis dans l’air, particulièrement en fréquences moyennes et élevées. Elles constituent un investissement durable, à associer à celui fait pour l’équipement de production.

Le fait de confiner un espace englobant la machine permet aussi de traiter à la source les dégagement thermiques, les émissions de vapeurs et de gaz ainsi que la production de poussières. Le traitement conjoint de l’ensemble de ces nuisances est une source d’économies, en investissements et en charges opérationnelles.

Il faut confiner le bruit à l’intérieur de l’encoffrement, tout en ne gênant pas les opérations autour de la machine.

Cela implique des ouvertures fonctionnelles :

  • accès de maintenance
  • accès ou fenêtres d’observation et d’intervention
  • entrées et sorties de produits
  • passages de tuyaux et câbles d’alimentation
  • orifices de ventilation, refroidissement et dépoussiérage

Le livre blanc « Encoffrement acoustique des machines » est disponible sur notre blog Protection-Bruit.fr

sonorisation d'une raboteuse, cabine avec tunnels d'entrée et de sortie des planches Capotage d'un ventilateur en extérieur d'usine Capotage conçu sur mesure pour faciliter les opérations et la maintenance Capotage, en atelier, sur un ventilateur d'aspiration des déchets Capotage sur groupe hydraulique, avec accès de maintenance