webleads-tracker




Correction acoustique en Industrie

Matériaux absorbants

On utilise généralement des absorbants poreux, tels des panneaux fibreux et des mousses de 40 à 100 mm d’épaisseur. Leur grande surface spécifique permet de transformer par frottement l’énergie mécanique du son en énergie thermique. Les absorbants poreux agissent sur une large gamme de fréquences. Plus on recherche une efficacité vers les fréquences graves, plus l’épaisseur doit être grande et la densité faible, en conservant toutefois une tenue mécanique suffisante. La correction acoustique influe en premier lieu sur la réverbération du local. On obtient donc peu de résultat sur un local peu réverbérant dans son état initial.

Traitement des parois du local

Les parois verticales étant plus ou moins encombrées de gaines, de câbles et d’équipements annexes, leur traitement est souvent difficile. Cela a une moindre importance dans les grands locaux, puisque ce sont les toitures qui diffusent la plus grande part d’énergie acoustique.

Traitement de la sous-toiture

On traite soit avec des panneaux posés sous ou entre les pannes, soit en posant des baffles suspendus. L’une et l’autre de ces solutions peuvent donner des résultats comparables. Les baffles s’avèrent plus appropriés lorsque la superstructure est très encombrée, lorsqu’il y a de nombreux passages de câbles et de gaines verticales ou lorsqu’il y a un grand nombre de points d’éclairage. Dans les locaux de grande hauteur, un réseau de baffles ajoute un effet de silencieux supplémentaire sur la propagation horizontale.

On peut abaisser le niveau sonore moyen de l’ordre de 3 à 5 dB(A) par traitement de la sous-toiture. Un traitement complémentaire des parois verticales peut porter le gain à 6 ou 7 dB(A).
 
baffles suspendus pour la réduction de la réverbération du local Traitement du plafond, contribue à l'isolation thermique du local Traitement des parois du local, réduction du temps de réverbération.